J’aime prévoir… Je fais des listes pour organiser mes journées… Je prévois mes activités du week-end à l’avance… Mes voyages (Ah … Vous vous souvenez l’époque où on pouvait voyager ?!) sont prévus pour des années à venir… En bref, j’aime savoir où je vais ! Mais certaines choses dans la vie ne sont pas prévisibles, les ruptures en sont le parfait exemple ! Mais avec quelques années d’expériences dans le domaine des « ratés » amoureux, j’ai mis en place une certaine routine pour rendre l’imprévisible… un peu plus supportable !  Bien évidement ce qui marche pour moi peut ne pas marcher pour vous ! Mais je vous partage quand même Le Guide de survie de la rupture façon De vous à Ma.

1- On prévoit une boîte de mouchoirs… et s’en sert !

Quand on se sépare ou qu’on se fait larguer, le déni crée en nous une sorte de petit monstre dont le discours se résume plus ou moins à ceci : « Hors de question que je verse une larme pour cet individu, je vais faire comme s’il n’avait jamais existé ! » Le déni est l’une des 5 phases du deuil. De nombreux scientifiques s’accordent à dire qu’une rupture amoureuse a, sur le corps et l’esprit, les mêmes effets que la perte d’un proche : https://madame.lefigaro.fr/bien-etre/coeur-brise-perte-poids-les-effets-de-la-rupture-amoureuse-sur-le-corps-et-le-cerveau-011020-182796 On est frustré, énervé et on refuse de penser à la personne qui nous a blessé. GROSSE ERREUR ! Refuser d’accepter ce qui a bien pu se passer, ça ne mène à rien. Même quand on a la capacité à rester dans le déni pendant des mois, les choses que l’on ignore finissent toujours par trouver un moyen de nous rattraper. Il faut prendre le temps d’accepter. Une séparation est rarement de la faute d’une seule personne. Largueur ou largué, il faut prendre le temps de regarder sa relation dans les yeux et de voir ce qui n’a pas été. Il faut prendre le temps de se dire j’ai eu mes tords, je les accepte. Notre histoire est finie, je l’accepte. Cette introspection a parfois la fâcheuse tendance à nous faire pleurer et il faut accepter cet état. Ce n’est pas une honte ou une faiblesse de pleurer. La vraie force, au contraire, vient de la capacité à accepter ses émotions et à les gérer. Donc, on prend sa boîte de mouchoirs et on verse toute les larmes nécessaires avant de passer à la suite …

2- On achète un punchingball ! (Ou un abonnement à la salle, ou on va courir…)

Toujours dans la comparaison avec les 5 étapes du deuil, après le déni vient la colère ! Ok, maintenant qu’on a bien pleuré … on bouillonne ! On se repasse en boucle ce que l’autre a dit ou fait et qui nous a énervé… Dans la situation où on s’est fait larguer, il y a aussi l’égo qui a pris un coup et qui veut sa revanche ! A ce moment-là, en général, on prend de mauvaises décisions : appels nocturnes d’insultes à celui qu’on appelait « bébé » ou « mon cœur » quelques semaines plus tôt, envie furieuse de jeter ce qui reste de ses affaires par la fenêtre, de foutre le feu à toutes les photos où on est dans les bras l’un de l’autre et on commence même parfois à échafauder un plan pour aller crever les pneus de sa voiture !!! STOP! On inspire, on expire! Plutôt que de s’en prendre aux bien matériel de l’ex en question, on se calme et on réfléchit : « est-ce que si je blesse l’autre je vais vraiment aller mieux ? » Si on est honnête avec soi-même on sait que la réponse est non ! Donc plutôt que plutôt que de faire du mal à l’autre, on prend la décision de se faire du bien à nous-même ! (Je vous vois venir! Je ne vais pas vous parler de masturbation mais c’est vrai que ça aussi, ça peut détendre… 🙂  N’hésitez pas !) Pour apaiser ce sentiment de colère je vous conseille vivement d’acheter ce petit bijou :

https://www.decathlon.fr/p/punching-ball-adulte-reglable-noir/_/R-p-167551?mc=8392371&c=NOIR

Ce punchingball est la seule raison pour laquelle mon dernier ex en date ne se promène pas aujourd’hui avec un œil au beurre noir ! 🙂 Toute plaisanterie mise à part, on crie un bon coup si nécessaire et on trouve une activité qui défoule, qui fait du bien, on exulte et on retrouve l’envie de s’amuser. On créé une porte de sortie pour toute la frustration, la colère !

3- On écoute de la musique : d’abord on pleure et après on danse !

Je vous ai créé deux playlists :

4- On garde le numéro de ses amis à portée de mains !

S’il y a bien un moment où on doit être entouré de personnes positives c’est lors d’une rupture ! Exit les faux amis au discours sans profondeur (« Un de perdus, dix de retrouvés ! »). Il nous faut du solide, des personnes sur qui on peut compter 7j/7, H24 pour nous écouter nous plaindre, pour nous consoler, nous aider mais surtout pour nous foutre un coup de pied au cul si nécessaire. Un vrai ami n’est pas une personne qui va toujours dans notre sens c’est une personne capable de nous aider à nous remettre en question, et après une rupture c’est parfois nécessaire !

5- On remplit son frigo … de bonnes choses !

Contrairement à ce que prône toutes les comédies romantiques populaires un pot de glace « Ben and Jerry’s » n’aide pas à se consoler de notre dernière déception amoureuse … Mais c’est vrai qu’on essaye souvent compenser la perte d’amour par la nourriture ! A mon avis, il faut faire dans la modération. Ok, Häagen-Dazs n’a pas le pouvoir de faire revenir notre ex mais la crème glacée aide à faire passer le goût salé des larmes ! Alors on se fait une sélection de nos goûts préférés et on se délecte de la sensation rassurante procurée par ce plaisir glacé…

https://www.benjerry.fr/ https://www.haagen-dazs.fr/

Et une fois qu’on s’est accordé un vrai moment de plaisir, on va au marché, au magasin ou peu-importe et on remplit son frigo d’aliments sains et bons pour la santé. Notre ex nous a brisé le cœur mais on va le laisser nous filer du diabète en plus ! 🙂 On n’oublie pas que noyez son chagrin dans la nourriture (ou l’alcool cela va sans dire) ce n’est pas une solution, ce n’est pas viable et ce n’est pas sain !

6- On croit à nouveau en l’amour !

On se met devant la télé, on enchaîne les comédies romantiques, on se gave de bon sentiments et on continue d’y croire ! Oui, on est triste, en colère, dans le déni, peu importe l’étape du deuil dans laquelle on se trouve, mais il ne faut jamais perdre de vue que la vie continue, que les chagrins s’apaisent et que tout est possible quand il s’agit d’amour.

7- On retombe amoureux … de soi-même !

On a tendance à se laisser aller après une séparation comme si ne méritait plus de prendre soin de soi … On s’oublie, on se cache ! C’est à mon goût une erreur à corriger le plus rapidement possible ! Sur le plan moral, une fois que la vague de chagrin est passée, on prend du temps pour une petite introspection. On profite de la période bénie que nous offre le célibat pour faire le point sur ce qu’on veut vraiment dans une relation, sur ce que l’on veut dans la vie en général… On réfléchit à nos défauts (on a sûrement eu des tords dans la rupture même si on se refuse à l’admettre !), on se pose, on s’écoute, on apprend… Sur le plan physique, puisqu’il n’y a personne pour se moquer, on se fait des masques à l’argile qu’on laisse poser en se faisant les ongles des pieds ! On va dévaliser Séphora, on danse sur Beyonce au milieu du salon ! On ne se laisse pas aller … C’est justement parce que notre ex n’a pas su nous aimer comme on le souhaitiait qu’il est grand temps de tomber amoureux de soi-même !

En suivant ce rituel, dont l’efficacité scientifique n’a pas été prouvé je vous l’accorde, je me remets plus facilement des mes déceptions, je rebondis avec plus de panache et je me tiens prête pour la suite ! Je suis cynique et comme beaucoup d’entre vous je doute parfois… (” Tous des connards ma bonne dame !”) Mais je suis et resterai toute ma vie une romantique invétérée. J’aime l’amour, j’aime l’idée de l’amour … Je me nourris de livres romantiques, de comédies romantiques, de musiques romantiques … Bref ce n’est pas une rupture qui va me transformer en vielle fille aigrie et j’espère que ce petit guide pratique pour survivre à une rupture vous aidera ou tout du moins vous fera sourire ! 🙂

Et je suis curieuse de savoir si vous avez des rituels post rupture qui vous aide à aller de l’avant ?

MArion

*

*

*

I like to plan… I make lists to organize my days…I plan my weekend activities in advance… My travels (Ah … Remember when we could travel?!) are planned for years to come… In short, I like to know where I am going! However, some things in life are not predictable: breakups are the perfect example! Nevertheless, with a few years of experience in the field of “failed” loved stories, I set up a certain routine to make the unpredictable … a little more bearable! Of course, what works for me may not work for you! But I still share you The Break Up survival guide of De vous à Ma.

Make sure you have a box of tissues … and use it!

When we breakup or when we get dumped, denial creates in us a kind of little monster whose discourse can be summed up like this: “There’s no way I’m shedding a tear for this individual, I’m going to pretend he never existed!” BIG MISTAKE! Denial is one of the 5 phases of grief. Many scientists agree that a romantic breakup has the same effects on body and mind as the loss of a loved one: https://madame.lefigaro.fr/bien-etre/coeur-brise-perte-poids-les-effets-de-la-rupture-amoureuse-sur-le-corps-et-le-cerveau-011020-182796 We are frustrated, we are upset and we refuse to think about the person who hurt us. But refusing to accept what may have happened leads to… nothing. Even when you have the ability to stay in denial for months, the things you do not deal with always end up finding a way to catch up. You have to take the time to accept. A separation is rarely the fault of a single person. Dumpee or dumper, you have to take the time to look your relationship in the eye and see what went wrong. You have to take the time to say I have had my wrongs, I accept them. Our story is over, I accept it. This introspection sometimes has the unfortunate tendency to make us cry and we must accept this state. It is not a shame or a weakness to cry. The real strength, on the other hand, comes from the ability to accept and manage one’s emotions. So we take our box of tissues and we shed all the necessary tears before moving on…

We buy a punching ball! (Or a subscription to the room, or we’ll run…)

Always in comparison with the five stages of grief, after denial comes anger! Ok, now that we have cried… we are bubbling! We go over what the other said or did and that upsets us… In the situation where we were dumped, there is also the ego who has taken a hit and wants its revenge! At that time, in general, we make bad decisions: nocturnal calls of insults to the one who was called “baby” or “my heart” a few weeks earlier, furious desire to throw what is left of his belongings out the window, to set fire to all the pictures where we are in each other’s arms and we even begin to envision a plan to go and flat the tires of his car!!! STOP! We inhale, we exhale! Rather than attacking the material belongings of the ex in question, we calm down and think: “If I hurt the other one am I really going to feel better?” If you are honest with yourself you know the answer is no! So rather than hurting the other, we make the decision to pleasure ourselves! (I see you; I am not talking about masturbation… although if it can relax you… I do not hesitate!) To soothe this feeling of anger I strongly advise you to buy this little gem:

https://www.decathlon.fr/p/punching-ball-adulte-reglable-noir/_/R-p-167551?mc=8392371&c=NOIR

This punching ball is the only reason my latest ex does not walk around today with a black eye! 🙂 Any joke aside, we scream if necessary and we find an activity that makes us evacuate our anger, that makes us feel good, we exult and we find the desire to have fun again. We create a way out for all the frustration, the anger!

We listen to music: first, we cry and then we dance!

I have created two playlists for you:

We keep our friends’ numbers close at home!

If there is a time when you have to be surrounded by positive people, it is during a break-up! Exit the false friends with the speech without depth (“Plenty of fishes in the sea!”). We need solid, people we can count on 24/7 to listen to us complain, to console us, to help us but above all to kick us in the ass if necessary. A true friend is not a person who always agree with you it is a person capable of helping us to question ourselves, and after a breakup, it is sometimes necessary!

 We fill our fridge … with good things!

Contrary to what all-popular romantic comedies advocate, a “Ben and Jerry’s” ice cream bucket does not help to console ourselves with our latest love disappointment… But it is true that we often try to compensate for the loss of love with… food! In my opinion, it is necessary to do it in moderation. Ok, Haagen-Dazs does not have the power to bring our ex back but ice cream helps to forget the salty taste of tears! So we make a selection of our favorite tastes and we revel in the reassuring sensation provided by this iced pleasure…

https://www.benjerry.fr/

And once we had a real moment of self-indulgence, we go to the market, the store or whatever and we fill our fridge with healthy, healthy food. Our ex broke our heart, but we are going to let them give us diabetes! We do not forget that to drown his sorrow in food (or alcohol it goes without saying) it is not a solution, it is not viable and it is not healthy!

We believe in love again!

We put ourselves in front of the TV, we chain romantic comedies, we feed on good feelings and we continue to believe! Yes, we are sad, angry, in denial, no matter what stage of grief we find ourselves in, but we must never lose sight of the fact that life goes on, that griefs subside and that anything is possible when it comes to love.

We fall in love… With ourselves!

We tend to let ourselves go after a separation, as if we no longer deserve to take care of ourselves … We forget ourselves, we hide! This is to my liking a mistake to correct as quickly as possible! Once the wave of grief has passed, we take the time for a little introspection. We take advantage of the blessed period that celibacy offers us to take stock of what we really want in a relationship, what we want in life in general… We think about our flaws (we must have had wrongs in the breakup even if we refuse to admit it!), we ask ourselves the right questions, we listen, we learn… On the physical level, since there is no one to make fun of us, we make clay masks that we let put on while doing the toenails! We make a trip to Sephora; we dance to Beyoncé in the middle of our leaving room! We do not let ourselves go… It is precisely because our ex did not know how to love us the way we wanted, that we need to fell in love with ourselves!

I am and will remain an inveterate romantic all my life. I love love, I love the idea of love … I feed on romantic books, romantic comedies, romantic music … In short it is not a breakup that will turn me into a bitter old maid and I hope that this little practical guide to survive a breakup will help you… even a little bit!

I’m curious, do you have post-breakup rituals that helps you move forward?

Marion

Marion

Bienvenue sur le blog lifestyle optimiste "De vous à Ma".
Moi c'est MArion, 32 ans, je vis à Grenoble, je suis hôtesse d'accueil depuis bientôt 3 ans et j'adore mon job. Je partage mon quotidien avec Indi (mon chien) et Kuka (ma chatte). #thesinglelife
Je me passionne pour le fitness, le yoga, la lecture et l'écriture, le make-up, le skin care, la musique, les fringues, et les séries télé entre autre.

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voit tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x