Je ne vous apprends rien si je vous dis que ces dernières années les écrans ont pris une place prépondérante dans nos vies. De plus en plus rare sont les personnes qui n’ont ni portable, ni télé, ni ordinateur. Et de plus en plus nombreuses sont les personnes qui se plaignent de ressentir une forme d’addiction aux écrans. Il y a quelques semaines de cela j’ai commencé à me demander si je n’avais pas remplacé la cigarette par les écrans et cette réflexion m’a fait peur ! De là, a germé l’idée de faire un détox digitale, cet article est le récit de la semaine la plus déconnectée de ma vie !

J’ai décidé dès le début de ce que la détox digitale signifiait pour moi, combien de temps j’allais la suivre, pourquoi j’en avais besoin et  ce que cela impliquait ! Je me suis décidée sur pas de téléphone, pas d’ordinateur (sauf dans le cadre de mon travail car là je n’ai pas vraiment le choix !), pas de télévision, pas de réseaux sociaux, pas de blogging … 🙁 Et pour moi qui vérifie mes mails au saut du lit, le challenge s’avérait de taille ! Malgré un vrai besoin de lâcher mes écrans j’étais angoissée à l’idée de savoir ce que ça aller donner ! Je me suis donc bien préparée à l’arrivée de cette semaine en me disant que c’était quelque chose qui allait être bon pour moi !

Lundi 08 mars 2021 :

Jour 1. Je me réveille avec mon portable (oui je n’avais pas pensé à acheter un réveil mécanique !), je suis immédiatement tentée de regarder si mon papa ne m’a pas envoyé un mail durant la nuit (décalage horaire avec la Thaïlande oblige, je reçois souvent ces mails tôt le matin et j’adore ça!) et là, je réalise que je dois juste éteindre l’alarme et reposer mon téléphone puisqu’il restera sur ma table de chevet toute la journée ! Mince ! Quelques minutes après je réalise que Deezer mon application de musique est sur mon portable ! Je fais quoi ? Tant pis ce matin et pour la semaine à venir pas de musique pour bibi 🙂 . Je prends mon café en silence, je vais travailler en transports en commun sans pouvoir m’isoler des autres avec mes écouteurs… Il est à peine 8h et j’ai déjà perdu tous mes repaires ! En même temps je dis 8h mais je ne sais même pas quelle heure il est réellement puisque je consulte en temps normal l’heure sur mon I Phone ! Si j’ai choisis de faire cette détox c’est dans le but de me détendre et je peux vous dire que cette première matinée m’a plus stressé qu’un “season final” de Grey’s Anatomy ! Au travail, il m’arrive un autre truc bizarre : je veux calculer mes sorties et entrées de fournitures et horreur malheur je n’ai pas mon portable, donc pas de calculatrice ! Je suis sensée compter de tête ou coucher mes calculs sur le papier ? Je suis de retour au Moyen-Age ou je suis en enfer, j’hésite ! Et comme par hasard, j’ai besoin de demander un truc à Sonia mais je ne peux pas lui envoyer de SMS puisque mon téléphone est à la maison… La journée s’enchaîne comme ça entre crise d’angoisse, de manque, panique, re manque, sueurs froides ! Ok j’exagère mais vous m’avez compris : une journée sans téléphone quand on est accro c’est difficile ! Je rentre à la maison et je vais vérifier sans délais si j’ai manqué des appels importants, ben oui, on sait jamais 😉 . Je me freine dans mon élan puisque personne ne m’a appelé, je repose le portable à sa place et je redescends au salon où après m’être préparé un délicieux repas je passe une soirée sympa à bouquiner avant de faire une nuit de sommeil réparatrice.

Mardi 09 mars 2021 :

Je me réveille tout à fait consciente que je n’aurais à nouveau pas mon portable avec moi aujourd’hui et une petite pointe d’angoisse se manifeste. Mais aujourd’hui c’est l’anniversaire d’Illan et Loula mes cousins adorés, ils fêtent leur 18 ans alors « légère entorse » à la détox et petit SMS matinal pour leur dire “Joyeux anniversaire” ! En parallèle je leur ai préparé une lettre un peu plus personnelle pour marquer le coup ! Tiens, je remarque que c’est sympa cette idée de lettre et que si j’avais eu mon portable je n’y aurais sûrement pas pensé ! En cette deuxième journée je dirais que c’est l’ennui qui ressort, car quand je ne sais pas quoi faire, habituellement, je sors mon téléphone et je me perds sur les réseaux sociaux, et là je dois m’occuper autrement ! Je cède à moitié à la panique en fin de journée quand je cherche le nom de l’acteur qui joue dans Code Quantum et que je ne peux pas aller sur Google pour avoir la réponse en moins de 30 secondes. Et je dois faire travailler mon cerveau, ma mémoire pour me rappeler qu’il s’appelle… Scott Bakula ! Mais je suis heureuse d’avoir trouvé par moi-même ! Même si mes habitudes liées au écran me manquent, je remarque des choses positives ! 🙂

Mercredi 10 mars 2021 :

Je suis énervée ! Je veux mon portable, je veux écouter de la musique, appeler mes grands-parents, je veux poster une story sur Insta pour voir combien elle fera de vues, je veux écrire un article sur la détox digitale sur mon ordi pour dire que c’est nul !!!! Mais quand, même en fin de journée je ne cède pas, je suis profondément fière de moi !

Jeudi 11 mars 2021 :

Jour 4 aussi connu sous le jour de l’acceptation et de l’apaisement !  Je commence à comprendre que mon addiction au écrans est très similaire à celle que j’entretenais avec la cigarette. Avoir mon portable me donne un faux sentiment de bien-être tout comme j’étais persuadée que le truc le plus agréable de la vie c’était une clope après un bon repas. Quand on a une addiction on se cache derrière mille et une excuses pour faire comme si ce n’était pas le cas. Et quand on se détache de la source de l’addiction, il est plus facile de voir la vérité en face : je suis accro à mon portable et aux réseaux sociaux. Mais je me rends compte que je n’en ai absolument pas besoin pour vivre. Sans mon portable à porter de mains depuis 4 jours je sens que mon stress a vraiment diminué, j’ai avancé dans la lecture d’un livre qui me plaît, mes interactions sociales sont beaucoup plus qualitatives car je n’ai pas une oreille dans la conversation et un œil sur mon portable, j’accorde toute mon attention à la personne avec qui j’échange. Je dors bien, je mange plus lentement … Je fais travailler ma mémoire, j’ai plus d’idées… Cette détox est une réussite !

Vendredi 12 mars 2021 :

Je devais continuer ma détox encore quelques jours mais un impératif familial me force à reprendre mon portable car j’ai des appels importants à passer, un déplacement à préparer pour le week-end, des choses à gérer quoi ! Et bim : The stress is back ! Immédiatement, je me sens prise dans le tourbillon des informations qui émane de mon téléphone! J’aurais aimé prolonger cette détox, alors que lundi à peine avait-elle commencée je souhaitais déjà en finir !

J’ai compris pas mal de choses sur ma relation aux autres, à moi-même et aux outils numériques en quelques jours à peine. Je tire un bilan vraiment positif de cette expérience et je vais faire en sorte de l’intégrer de manière plus concrète dans mon quotidien (une journée par semaine sans portable ? Pas de portable ou de télé après 17h ?). Si l’expérience vous tente je vous la recommande vivement et j’ai hâte d’avoir votre retour.

MArion.

Ressources :

Pour aller plus loin sur le sujet je vous invite à découvrir les articles suivants :

https://www.planetesante.ch/Magazine/Bebes-enfants-et-adolescents/Ecrans-et-jeux-video/L-abus-d-ecran-a-de-multiples-effets-nefastes-sur-la-sante

https://www.maxisciences.com/sante/ecrans-les-vrais-effets-sur-notre-sante_art44221.html

https://www.cosmopolitan.fr/,comment-faire-une-digital-detox,1902715.asp

Je fais de mon blog un espace optimiste et fun, mais n’oubliez pas que quand il est question de votre santé mentale il n’y a rien de plus sérieux et important. Ainsi si vous pensez souffrir d’une addiction parlez-en à votre médecin et n’ayez pas peur de demander de l’aide.

*

*

*

It’s not breaking news if I tell you that in recent years, screens have taken a prominent place in our lives. Increasingly rare are people who have no laptop, TV or computer. On the contrary, more and more people are complaining about a form of screen addiction. A few weeks ago, I started to wonder if I had not replaced cigarettes with screens and this thought scared me! From there, germinate the idea of doing a digital detox, this article is the story of the week most disconnected from my life! I decided from the beginning what digital detox meant to me, how long I was going to follow it, why I needed it and what it meant! I decided on no phone, no computer (except as part of my work because there I have no real choice!), no television, no social networks, no blogging … L For me who checks my emails as soon as I jump off my bed, the challenge proved to be daunting! Despite a real need to let go of my screens I was anxious to know what will happen! So I prepared well for the arrival of this week by telling myself that it was something that was going to be good for me!

Monday, March 8, 2021:

Day one. I wake up with the alarm on my mobile (yes, I had not thought to buy a mechanical alarm clock!).I am immediately tempted to see if my dad send me an email during the night (jet shift with Thailand obliges, I often get his emails early in the morning and I love it!). There I realize that I just have to turn off the alarm and put down my phone since it will stay on my bedside table all day! Damn! A few minutes later, I realize that Deezer my music app is on my phone. What am I supposed to do? Too bad, this morning and for the coming week no music for me L . I take my coffee in silence, I go to work by public transportation without being able to isolate myself from others with my headphones … It is barely 8am and I am already lost! At the same time, I say 8am, but I do not know what time it really is since I normally check the time on my iPhone! If I chose to do this detox it’s in order to relax and I can tell you that this first morning stressed me more than a final season of Grey’s Anatomy! At work, another weird thing happens to me: I want to calculate my exits and inflows of supplies and horror, misfortune; I do not have my mobile, so no calculator! Am I supposed to count in my head or put my calculations on paper? I am back in the middle Ages or I am in hell, I hesitate! As luck would have it, I need to ask Sonia for something but I can’t text her since my phone is home… The day goes like this, between anxiety attacks, panic, stress, cold sweats! Okay, I exaggerate but you understand me: a day without a phone when you are addicted is difficult! I go home and I check immediately if I missed important calls, you never know 😉 Since no one called me, I rest my phone in its place and I go back to the living room where after preparing a delicious meal I spend a nice evening reading before making a night of restful sleep.

Tuesday, March 9, 2021:

I wake up quite aware that I will not have my phone with me again today and a little hint of anguish manifests itself. Today is the birthday of Illan and Loula my beloved cousins, they celebrate their 18th birthday so I break the detox and send a small morning message to both of them to wish them a Happy Birthday! At the same time, I had prepared a letter a little more personal to mark the occasion! Here, I notice that it is a nice idea to write a personal letter and that if I have had my phone I surely would not have thought about it! On this second day, I would say that it is boredom that sticks out. Because when I do not know what to do I usually take out my phone and I get lost on social networks, and there I have to deal differently! I give in to panic at the end of the day when I search for the name of the actor who stars in Quantum Code and I cannot go to Google to get the answer in less than 30 seconds. I have to use my brain, my memory, to remind me his name is… Scott Bakula. I’m glad I found it on my own! Even if I miss my screen habits, I notice positive things! 🙂

Wednesday, March 10, 2021:

I’m off! I want my phone so bad, I want to listen to music, call my grandparents, I want to post a story on Insta to see how many views it will make, I want to write an article about digital detox on my computer to say it sucks !!!! When, even at the end of the day I do not give in, I am deeply proud of myself!

Thursday, March 11, 2021:

Day 4 also known as the day of acceptance and appeasement! I am beginning to understand that my addiction to screens is very similar to the one I used to have with cigarettes. Having my phone gives me a false sense of well-being just as I was convinced that the most enjoyable thing in life was a cigarette after a good meal. When you have an addiction, you hide behind a thousand excuses and pretend you do not have a problem. Moreover, when you detach yourself from the source of addiction, it is easier to see the truth in the face: I am addicted to my mobile phone and social networks. However, I realize that I absolutely do not need it to live. Without my phone for 4 days, I feel that my stress has really decreased. I have advanced in reading a book that I like. My social interactions are better because I do not have one ear in the conversation and one eye on my Facebook page; I give all my attention to the person with whom I exchange. I sleep well, I eat more slowly … I my memory is improving. I have more ideas… This detox is a success!

Friday, March 12, 2021:

I had planned to continue my detox for a few more days but a family imperative forces me to take my phone back because I have important calls to make, a trip to prepare for the weekend, things to manage! And bam: The stress is back! Immediately, I feel caught up in the whirlwind of information emanating from my phone!I would have liked to extend this detox, even though on Monday it had barely started I was wishing for it to end!

I understood a lot about my relationship with others, digital tools and myself in just a few days. I draw a positive assessment of this experience and I will make sure to integrate it in a more concrete way in my daily life (one day a week without my phone? No cell phone or TV after 5:00 p.m.?). If the experience tempts you, I highly recommend it and I look forward to your exchange about it with you.

MArion.

Resources:

To go further on the subject I invite you to discover the following articles:

https://www.planetesante.ch/Magazine/Bebes-enfants-et-adolescents/Ecrans-et-jeux-video/L-abus-d-ecran-a-de-multiples-effets-nefastes-sur-la-sante

https://www.maxisciences.com/sante/ecrans-les-vrais-effets-sur-notre-sante_art44221.html

https://www.cosmopolitan.fr/,comment-faire-une-digital-detox,1902715.asp

I make my blog an optimistic and fun space, but remember that when it comes to your mental health there is nothing more serious and important. Therefore, if you think you have an addiction, talk to your doctor and do not be afraid to ask for help.

Marion

Marion

Bienvenue sur le blog lifestyle optimiste "De vous à Ma".
Moi c'est MArion, 32 ans, je vis à Grenoble, je suis hôtesse d'accueil depuis bientôt 3 ans et j'adore mon job. Je partage mon quotidien avec Indi (mon chien) et Kuka (ma chatte). #thesinglelife
Je me passionne pour le fitness, le yoga, la lecture et l'écriture, le make-up, le skin care, la musique, les fringues, et les séries télé entre autre.

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
Voit tous les commentaires
Loula
Loula
26 jours il y a

Je suis super fière de toi !!

Jacques Brivio
Jacques Brivio
25 jours il y a

Epictète appelait “esclaves” ceux qui étaient enfermés dans des habitudes malsaines… Le mot n’a vraisemblablement plus la même signification à notre époque, mais il reste fort et je le sens et le crois juste pour définir tous les “accros”…

Jacques Brivio
Jacques Brivio
22 jours il y a

Oui, bien sûrselon ce bon vieux “principe de polarité”; mais pour Epictète, comme pour le Bouddha d’ailleurs, l’attachement (accro) est la source de toutes les souffrances… Seul le détachement est salutaire…

6
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x